Virée dans les Dolomites

Récits, photos et remerciements.

Virée dans les Dolomites

par marcp » Ven 10 Aoû 2018 10:49

Hello,

Comme certains le savent déjà, voilà quelques années que j'ai vendu ma Pegaso, excellente bécane pour reprendre la moto après des années d'interruption, et je l'ai remplacée par sa grande sœur, une Caponord ETV 1000.
Ce gros trail (qui a maintenant une déclinaison en 1200cc avec un tout autre moulin) est très attachant et a regroupé autour de lui une communauté de passionnés qui ont comme "base" le forum lerelaiscaponord.net.
Ça c'est pour la France.

Mais depuis quelques années, il existe aussi un rassemblement européen, l'ACIM (Aprilia Caponord International Meeting) qui rassemble, tous les étés, des caponordistes (ou ex-caponordistes) pour 3 jours (ou plus) de balade.

Après Andorre l'an passé, la destination cette année était l'Italie, et plus précisément les Dolomites, ce massif alpin situé tout au nord-est de la péninsule, et frontalière de l'Autriche.
Nous sommes partis à 4 couples depuis le Sud-Ouest, après avoir chargé les 4 motos (2 ETV1000 et 2 Caponord 1200) sur une remorque et dans une fourgonnette, pour les quelque 1300 km de liaison.

Image

Arrivée à Ferrare, au sud-est de Venise, pour 3 jours de "pré-tour" où on retrouve des participants du "vrai" rassemblement qui, comme nous, ont envie de se dérouiller un peu avant la montagne. Enfin dérouiller, c'est une façon de parler car certains arrivent directement en moto depuis la Suisse, l'Allemagne, l'Angleterre...

Premier jour visite de Ferrare.

Image

Le lendemain petite promenade (330 km) dans les montagnes des Appenins et un petit passage au circuit de Mugello et le troisième jour découverte de la plaine et du delta du Po : 230 km de plat absolu, mais un fleuve impressionnant et un passage sur un pont de bateaux un peu instable.

Quatrième jour, liaison entre Ferrare et notre "vraie" destination : les Dolomites. Le groupe se scinde en deux car un de mes amis a des problème avec sa moto et on décide de faire un crochet par Noale (le siège Aprilia) pour aller voir "LE" magicien Aprilia... qui a un tout petit garage à la sortie de la ville : Agostini. Un type incroyable et un atelier entièrement carrelé où on mangerait par terre tant il est propre.

Cinquième jour, les choses sérieuses commencent avec la découverte du massif des Dolomites. Nous sommes environ 35 motos, 50 personnes : Italiens, Français, Grecs, Allemands, Slovènes, Hongrois, Anglais, Maltais... Pas d'Espagnols car ceux-ci ont eu un souci en venant : chute à l'arrêt et cheville cassée. le plus jeune a une trentaine d'année, le doyen... 79 ans !

On commence "petit" avec un circuit au pied du massif qui - par un heureux hasard - se trouve être la région de production du célèbre Prosecco, qui coulera à flots durant ces 3 jours.

Image

Le lendemain et le surlendemain, place aux choses sérieuses : routes de montagne, altitude moyenne 2000 mètres, des lacets et des épingles à n'en plus finir, chemins non goudronnés et sans barrières de protection... et toujours, toujours toujours, des paysages à couper le souffle.

Image

Image

Image

Image

Image

Après la séparation, retour à Ferrare pour remettre les motos sur la remarque et dans le fourgon qu'on avait laissé là-bas, et surtout rassemblement dans un bar pour regarder la finale de la Coupe du Monde... bon, autant le dire : les Italiens n'étaient pas vraiment pro-français ce soir-là, mais tout s'est bien fini !
Image

L'année prochaine, rendez-vous est déjà pris pour l'Espagne.
V.I.P.
 
Messages: 716
Inscription: Mar 29 Juin 2010 14:29
Localisation: Gironde
Moto: Ap ETV1000-Hon CM125

Re: Virée dans les Dolomites

par Kivlov » Ven 10 Aoû 2018 22:42

super résumé et beaux paysages, ça avait l'air bien sympa :thumbup:
  ▲
▲ ▲
Avatar de l’utilisateur
Admin
 
Messages: 1126
Inscription: Dim 1 Nov 2009 18:45
Localisation: Orléans (45)
Moto: Aprilia Caponord 1000

Re: Virée dans les Dolomites

par marcp » Lun 13 Aoû 2018 17:46

Kivlov a écrit:super résumé et beaux paysages, ça avait l'air bien sympa :thumbup:


Effectivement, très beaux paysages, très belles routes finalement peu encombrées (sauf lorsqu'on a croisé une concentre de Combis VW escortés par la police italienne).

Et l'ambiance est vraiment au rendez-vous, à condition d'accepter de parler un sabir franco-italo-anglais (on a renoncé à l'allemand, au néerlandais, au hongrois et au slovène). Si on fait assez de gestes, on se fait comprendre ! Et le mot "Bière" est assez vite traduit dans toutes les langues représentées ;)
V.I.P.
 
Messages: 716
Inscription: Mar 29 Juin 2010 14:29
Localisation: Gironde
Moto: Ap ETV1000-Hon CM125


Qui est en ligne
Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité
cron